Compatibilité Windows® 11 Pour plus de détails cliquez ici

Tolérance – Première partie : l’histoire de l’analyse de la couleur

Posted February 21, 2018 by Tim Mouw

Pour contrôler la couleur, vous devez pouvoir comparer de très petites différences, déterminer leur impact et comprendre comment y faire face. À eux seuls, cependant, les mots ne peuvent pas nous fournir suffisamment d’informations pour décrire précisément les couleurs, ou la différence entre elles. Dans cette série en trois parties, nous allons nous pencher sur la science des couleurs derrière les tolérances –  l’analyse des couleurs qui a ouvert la voie, le rôle de la lumière et la différence entre espace chromatique et modèle de couleur  –  pour vous permettre de prendre les meilleures décisions pour votre activité en matière de tolérances.

Le système de couleur Munsell

Albert Munsell a été le premier à établir un modèle objectif de communication des couleurs. Remontant à la fin des années 1800, son analyse empirique de l’organisation des couleurs constitue même le fondement de tous les systèmes modernes de coordonnées de couleur.

Professeur et artiste, M. Munsell a remarqué que les couleurs qu’il peignait à la lumière du jour ne correspondaient pas à celles peintes en soirée à la lueur d’une lampe. Il a donc mis au point un système numérique tridimensionnel pour contribuer à expliquer ce phénomène. Le nuancier Munsell, que nous utilisons encore aujourd’hui, décrit la couleur en termes de teinte, valeur et chromaticité.

La teinte détermine la famille de couleur. Il est parti des teintes principales – rouge, bleu et jaune – puis les a mélangées en quantités variables pour tenir compte des subtiles différences de teinte lorsque ces couleurs se fondent les unes dans les autres. Il a ensuite numéroté chacune d’entre elles.

xrite-tolerancing-part-1-02

La valeur décrit l’obscurité ou la luminosité de la couleur. Si cette terminologie est rarement utilisée de nos jours, le concept de luminosité en guise d’attribut séparé de la couleur reste essentiel pour toutes les méthodes de coordonnées de couleur – bleu clair et bleu foncé, vert clair et vert foncé, etc. Pour indiquer l’obscurité ou la luminosité d’une couleur, M. Munsell les a numérotées de 0-10 (10 correspondant au blanc et 0 au noir).

La chromaticité décrit l’intensité ou la saturation d’une couleur. Une couleur à la chromaticité élevée semblera pure et intense, tandis qu’une couleur à la chromaticité basse semblera terne et grise.

xrite-tolerancing-part-1-05

M. Munsell a peint des échantillons à la main et les a organisés pour créer un modèle 3D de la couleur. Les teintes sont situées autour de l’axe central. Les valeurs passent de la luminosité à l’obscurité en descendant l’axe et la chromaticité augmente à mesure que l’on s’éloigne de l’axe.

Notation Munsell HVC

Il a également relié ces couleurs dans le Munsell Book of Color, sous la forme d’un ensemble structuré et organisé contenant (en théorie) toutes les possibilités de couleurs. Cette page montre les différences de valeur et de chromaticité de la famille mauve bleu 10P. Les nuances sont clairement regroupées par teinte principale. À mesure que la couleur change de luminosité (valeur) et d’intensité (chromaticité) du coin inférieur gauche au coin supérieur droit, la famille (mauve bleu) reste constante.

xrite-tolerancing-part-1-03

Voici la famille jaune rouge 10YR. Lorsque vous comparez ces deux familles, vous pouvez voir que la famille mauve est « plus étendue » vers le milieu de l’échelle de valeurs. Si c’est en partie dû à notre aptitude à voir la couleur, c’est davantage lié à la disponibilité de véritables colorants physiques.

xrite-tolerancing-part-1-04

xrite-tolerancing-part-1-01Avec le système de classification et de notation HVC de Munsell, vous pouvez clairement identifier et communiquer les couleurs. Ainsi, cet échantillon (5R 4/12) présente les attributs suivants : Teinte (H) : 5R Valeur (V) : 4 Chromaticité (C) : 12.

Le nuancier Munsell est largement accepté et utilisé. En fait, les instruments et logiciels de colorimétrie actuels utilisent la teinte, la valeur et la luminosité pour calculer et comparer les valeurs spectrales de la couleur. En avance sur son temps, il a apporté une contribution durable au domaine de l’analyse de la couleur.

 

Envie d’en savoir plus sur les tolérances ? C’est votre jour de chance !

Des questions ? Besoin d’un devis ? Nous contacter(888) 800-9580