Compatibilité Windows® 11 Pour plus de détails cliquez ici

Colorimètre ou spectrophotomètre ?

Posted October 07, 2019 by Tim Mouw

Les instruments de colorimétrie sont utilisés pour capturer, communiquer et évaluer les couleurs. De l’emballage en carton à l’agroalimentaire, en passant par la lessive, la moquette et les petites pièces en plastique, ils permettent de garantir que la couleur produite correspond systématiquement à celle initialement spécifiée. Ils sont utilisés en coulisses dans pratiquement toutes les industries attachant une grande importance à la couleur, notamment la plasturgie, les textiles, les peintures et revêtements ou encore l’impression et l’emballage.

when color goes wrong; xrite blog; pantone blog

Il existe essentiellement deux types d’instruments de mesure des couleurs : les colorimètres et les spectrophotomètres.

Qu’est-ce qu’un colorimètre ?

Il s’agit d’un appareil imitant la perception humaine de la couleur.

0°/45° Colorimeter, What is a colorimeter

Comment fonctionne un colorimètre ?

Au moyen d’une source lumineuse interne, un colorimètre éclaire la surface de l’échantillon. En se réfléchissant vers l’appareil, la lumière passe à travers trois filtres : rouge, vert et bleu, qui distillent les valeurs trichromatiques (RVB) correspondant à la façon dont nos yeux voient la couleur.

Applications courantes :

Les colorimètres peuvent être utilisés pour étalonner des écrans d’ordinateur afin de veiller à leur précision des couleurs. Ils sont également utilisés pour spécifier des couleurs. Les designers peuvent ainsi en emporter en déplacement pour capturer des couleurs destinées à les inspirer dans leurs conceptions. Les colorimètres présentent toutefois des capacités limitées. Aveugles au métamérisme (un phénomène courant qui se produit lorsque deux couleurs semblent identiques sous un même éclairage, mais plus lorsque la lumière change), ils ne se prêtent guère à toutes les applications de production, particulièrement la formulation.

Qu’est-ce qu’un spectrophotomètre ?

Ils permettent des mesures de couleurs plus sophistiquées et peuvent capturer davantage de données colorimétriques.

Comment fonctionne un spectrophotomètre ?0°/45° Spectrophotometer

Leur fonctionnement est pratiquement identique, à l’exception d’une différence importante – les filtres. Au lieu d’utiliser trois filtres pour déterminer les valeurs RVB de la couleur comme les colorimètres, les spectrophotomètres actuels présentent généralement 31 filtres pour mesurer l’ensemble du spectre des couleurs. Ceux-ci mesurent ainsi la lumière dans chacune des 31 longueurs d’onde différentes pour déterminer la couleur de l’échantillon.

Les spectrophotomètres se déclinent en multiples formes et tailles, allant d’appareils portables compacts à des instruments imposants de paillasse, en passant par des dispositifs en ligne utilisés en production. Capables d’évaluer l’apparence des couleurs sous différentes sources lumineuses, ils se prêtent parfaitement à la détection du métamérisme.

Applications courantes :

Les spectrophotomètres sont capables de mesurer pratiquement n’importe quel échantillon liquide, plastique, papier, métallique ou textile. Il en existe trois types principaux :

  • Les modèles 0º/45º (or 45º/0º) dirigent la lumière à un angle fixe sur l’échantillon et peuvent exclure la brillance afin de reproduire le plus fidèlement possible la façon dont l’œil humain perçoit la couleur. Ils sont généralement utilisés pour mesurer la couleur sur des surfaces lisses ou mates.
  • Les modèles à sphère présentent une lumière diffuse et peuvent produire des mesures aussi bien en excluant la brillance (SCE) qu’en l’incluant (SCI). Ils sont généralement utilisés pour mesurer la couleur appliquée à des surfaces texturées, telles que les textiles, les tapis et les plastiques, mais aussi à des surfaces brillantes ou miroitantes, comme les encres métalliques, les impressions sur feuille, et d’autres surfaces très brillantes.
  • Les modèles multiangles présentent la lumière à un angle unique, mais effectuent des mesures sous plusieurs angles – vous montrant essentiellement la couleur d’un échantillon auquel vous imposez un va-et-vient – comme si vous l’incliniez pour visualiser les couleurs sous différents angles. Ils sont utilisés aujourd’hui pour les pigments destinés aux vernis spéciaux et les revêtements à effets contenant des additifs tels que du mica et des matières nacrées, utilisés dans des applications telles que les vernis à ongles et revêtements automobiles.

Bon nombre de spectrophotomètres peuvent procéder à des mesures en mode de transmission pour quantifier l’opacité et le haze d’un échantillon. Ils peuvent également compenser la présence d’azurants optiques, ces produits chimiques que les fabricants ajoutent aux produits tels que le papier, le plastique et le textile pour les rendre plus blancs et éclatants.

Les spectrophotomètres actuels sont conçus pour soutenir une stratégie connectée de gestion des couleurs, tout en offrant les mesures les plus fiables, précises et répétables, d’un opérateur et d’un site de production à l’autre.

Lequel choisir ?

Tout dépend de votre application et de votre budget. Plus la résolution de l’instrument est élevée et meilleur sera le travail fourni. Les colorimètres constituent une excellente façon de capturer la couleur et d’en offrir une évaluation rudimentaire pour des applications n’exigeant pas un contrôle strict en la matière. Vu que les spectrophotomètres mesurent l’ensemble du spectre plutôt que simplement le rouge, le vert et le bleu, ils offrent des données colorimétriques plus précises et s’avèrent donc utiles pour un large éventail d’applications dans la recherche et le développement, la formulation des couleurs et le contrôle qualité.

Si vous êtes prêt à entrer dans le monde de la colorimétrie, contactez-nous. Nos experts couleur se feront un plaisir de vous aider à déterminer l’appareil le mieux adapté à vos besoins.

Des questions ? Besoin d’un devis ? Nous contacter(888) 800-9580