Color IQC

Comment mesurer des surfaces réfléchissantes

Mesurer des surfaces réfléchissantes peut s’avérer difficile en raison de l’effet de brillance inhérent à ce type de surface, qui peut véritablement modifier l’apparence de la couleur d’un échantillon. Cet effet de brillance est causé par la réflexion de la lumière à la surface. Dès lors, comment peut-on mesurer avec précision les surfaces brillantes ou réfléchissantes ?

Avec un instrument à sphère : le spectrophotomètre à sphère est spécifiquement conçu pour mesurer avec fiabilité la couleur d’échantillons présentant des surfaces brillantes ou réfléchissantes. Il illumine l’échantillon de façon diffuse, puis relève la mesure à un angle de 8° par rapport à l’axe perpendiculaire. Les illustrations ci-dessous comparent le fonctionnement d’un spectrophotomètre à géométrie 0°/45° (image de gauche) avec celui d’un spectrophotomètre à sphère.

Les spectrophotomètres à sphère peuvent fournir des mesures de réflectance de deux manières : composante spéculaire incluse (SPIN) et composante spéculaire exclue (SPEX). Pour inclure la brillance dans la mesure, le port spéculaire se ferme. Pour l’exclure, le port spéculaire s’ouvre pour laisser la composante spéculaire s’échapper afin qu’elle ne soit pas incluse dans la mesure. Vous pouvez donc inclure ou exclure la brillance, selon le type d’échantillon à traiter et le but recherché.

Comme le démontre l’illustration ci-dessus, si vous mesurez le même échantillon brillant avec un instrument à géométrie 0°/45° et un instrument à sphère excluant la composante spéculaire, les résultats obtenus ne seront pas identiques. Cette différence est due au fait que le spectrophotomètre à géométrie 45°/0° exclut l’intégralité de la brillance, tandis qu’un spectrophotomètre à sphère ne laisse pas s’échapper l’effet de brillance lorsque le port spéculaire est fermé.

Quand utiliser le mode SPIN ou SPEX ?

Quand inclure la brillance dans la mesure (SPIN) ? Quand exclure la brillance de la mesure (SPEX) ? Voici quelques conseils.

  • Discutez avec votre client. Si certains exigent une tolérance SPIN, d’autres en revanche requièrent une tolérance SPEX.
  • Si c’est l’apparence d’un échantillon qui vous intéresse, optez pour une mesure SPEX. Mais si vous voulez détecter la pigmentation ou comparer les textures d’un même matériau, choisissez le mode SPIN.
  • La texture et/ou la brillance de vos échantillons peuvent grandement varier, surtout s’il s’agit de supports textiles. Afin d’évaluer uniquement la couleur, indépendamment de la brillance ou de la texture, c’est une mesure SPIN qu’il vous faut.
  • Si vous mesurez des échantillons de textures diverses, comme des moulages plastiques, et souhaitez comparer les surfaces afin de détecter les variations de couleur, exécutez une mesure SPIN.

Quel instrument pour vous ?

Nous nous tenons à votre disposition pour vous aider à choisir la solution de gestion et de mesure des couleurs adaptée à vos besoins. Contactez sans attendre l’un de nos experts couleur. Et n’oubliez pas de consulter nos offres promotionnelles, valables jusqu’à la fin de l’année, pour profiter de conditions avantageuses à l’achat d’une solution à sphère X-Rite.

Parlez à un expert couleur !

cta-bubble

* = Obligatoire

Obligatoire
Obligatoire
Veuillez entrer une adresse e-mail valide
Ce champ ne doit contenir que des chiffres
Obligatoire
Obligatoire
Obligatoire
Obligatoire
Obligatoire
Obligatoire
Obligatoire
Obligatoire
Obligatoire
Obligatoire
Obligatoire

Des questions ? Besoin d’un devis ? Nous contacter(888) 800-9580